Archives de Tag: Fradette Sport

Cliniques de course par Course à pied.ca

La semaine dernière, j’ai écrit qu’il était temps pour Course à pied.ca de sortir du blogue et d’aller faire quelques excursions dans la vraie vie. Suite au succès qu’ont eu les cliniques d’initiation à la course à pied ce printemps, nous avons décidé d’offrir 3 cliniques de niveau intermédiaire.

J’aime ce concept, car les cliniques permettent de donner un encadrement et un service intéressant, dans un cadre très flexible. En effet, vous vous inscrivez à celle qui vous plaît et cela ne vous engage à rien. Pas besoin d’être présent 3 fois par semaine et pas besoin non plus d’être bénévoles lors de plusieurs évènements.

Voici sans tarder les 3 cliniques qui seront données à l’été 2012 :

Comment utiliser la VAM pour mieux courir?

Une petite section théorique décrira premièrement ce qu’est la VAM. Ensuite, nous ferons un test de VAM de 5 minutes de course sur la piste extérieure du PEPS. Finalement, nous verrons comment utiliser le résultat de notre test pour s’entraîner avec les programmes de course de Course à pied.ca.

Le 29 juillet 2012, de 9h30 à 11h. Départ de la boutique Fradette Sport de Place de la Cité. Coût de 15$. Minimum 5 participants, maximum 30.

Se préparer à la compétition

Lors des compétitions, tout le monde se pose les mêmes questions :

  1. Que devrais-je manger / boire?
  2. À quoi devrais-je penser?
  3. Que devrais-je faire à X heure?

Dans la première partie de la clinique, nous répondrons donc à ces 3 questions.

Ensuite, nous ferons un test de 3km à la piste du PEPS afin de tester les notions apprises.

Le 18 août 2012, de 9h30 à 11h30. Départ de la boutique Fradette Sport de Place de la Cité. Coût de 15$. Minimum 5 participants, maximum 25.

Comment utiliser la musculation pour courir plus vite?

Lors de cette clinique, nous expliquerons les avantages de faire de la musculation. Ensuite, nous vous remettrons un programme d’entraînement à faire qui ne nécessite aucun équipement.

Le 2 septembre, de 9h30 à 11h30. Départ de la boutique Fradette Sport de Place de la Cité. Coût de 15$. Minimum 5 participants, maximum 25.

Ces trois cliniques seront données par Daniel Riou, kinésiologue et François Marchand, coureur émérite!

Nous espérons donc vous voir lors d’au moins une de ces cliniques et nous réservons une petite surprise à ceux qui participeront aux 3 cliniques. Merci à Fradette Sport, notre partenaire dans cette aventure.

 

 

Récit de course de la team Fradette

En fin de semaine dernière se tenait le XC de la Vallée. Quelques représentants de la team Fradette Sport y ont fait bonne figure.

Voici les résultats:

Mathieu Boucher, 1er du 10km de nuit en 00:55:02

Daniel Riou, 3e au trans-vallée (10km de nuit, 35km le samedi et 21km le dimanche)

Frédric Bouchard, Finissant du trans-vallée  (10km de nuit, 35km le samedi et 21km le dimanche)

Daniel Riou:

Premièrement, organisant moi-même des courses, je sais comment il est difficile d’avoir une bonne organisation. Concernant ce point, je lève mon chapeau à l’organisation de Vert le Raid qui a su jongler avec les différentes distances, les autobus, les repas et tout cela, en gardant un prix raisonnable.

Ensuite, je dois dire que j’ai beaucoup aimé courir dans des trails. Ce fût un gros ajustement pour moi, petit coureur sur route. Voici ma description des 3 étapes du raid:

10km de nuit vendredi soir:

Difficile, je n’avais pas la meilleure lampe frontale. Le parcours (que nous faisions 3 fois) commençait par 500m de plat sur un chemin très roulant, puis 500m de montée, suivi d’une descente d’1 km assez technique (dans le noir), pour finir avec 1km de sentier sinueux. J’ai pris la tête lors du premier plat, puis j’ai perdu quelques positions (jusqu’à la 5e place) dans la descente. J’ai dû me ressaisir et pousser un peu dans le plat suivant, pour remonter en 3e position. J’ai ensuite été capable de tenir mon rang dans la descente. Lors de la dernière boucle, je me suis hissé en 2e position et j’ai réussi à tenir la descente, malgré que des coureurs techniquement plus fort me talonnaient. Final: 2e au temps brut, 3e au temps ajusté selon l’âge.

35km du samedi:

Je pars doucement, mais j’essaie de me placer dans le peloton de tête. Après 2-3 km assez techniques, Allister, 2e après l’étape du vendredi, accélère le pace. Je ne le reverrai plus. Autour du 7e km, François Guilbault part comme une fusée, alors que moi et Jean-Philippe Leclerc, voyant que l’épreuve sera beaucoup plus longue que prévu, gardons un rythme lent. Je pensais réussir cette étape en 3h30-4h… Toutefois, après une quinzaine de km, je me rend à l’évidence: ce sera beaucoup plus long.

Le parcours est très technique, rocailleux. On ne peut pas garder un rythme de course, car il y a trop de vase et de roche. Les descentes se font souvent à la marche, comme les montées…. ce qui constitue la plupart du parcours… Pas facile de garder le moral, mais on se concentre sur une bonne hydratation et un apport suffisant en glucides… Parlant d’hydratation, mon sac d’hydratation est percé, donc je manque toujours d’eau avant d’arriver au ravitaillement suivant. Je dois toujours me dépêcher à boire le plus rapidement possible le contenu de mon sac. Finalement, je finis par finir en environ 4h50, 2e, ex aequo avec Jean-Philippe et environ 30 minutes derrière le leader, Allister.

21 km de jour

Parcours avec plus de dénivelé que samedi, mais beaucoup plus courant. C’est possible de courir, il pleut, il fait pas trop chaud, excellente journée pour moi. Je pousse et je gagne l’étape parmi les gars du trans-vallée.

Au final, je finis 2e selon le temps brut et 3e selon les temps ajusté avec l’âge. Félicitation à Allister et Gaston, 1er et deuxième respectivement. Et un gros bravo à tous ceux qui ont terminé cette épreuve. Je serai de retour l’an prochain, et vous?

Mathieu Boucher:

Quelle expérience encore une fois! Enfin, seulement une deuxième fois, mais toute une! Le XC La Vallée était ma seconde participation à une course de trail running, la première était aussi une course de nuit organisée par le circuit Vert le raid à Beauport.

Ma première s’est bien déroulée, la deuxième encore mieux! Malgré une bonne frousse de ne pas s’y rendre à temps, nous sommes arrivés au départ sains et saufs, merci au GPS intégré du téléphone super intelligent de Luc venu nous encourager! Moi qui pensait que le départ était à 20 heures. Rendu au milieu du rang… euh… (un des rangs où il ne fallait pas se rendre) à 19h50, on a eu droit à un stress d’avant-départ assez intense. Le coeur battait fort déjà! Heureusement le départ était à 20h30, changés et prêts après un court réchauffement, moi et mon lapin Nicolas (non sans blague, un bon ami).

Stratégie de course: suivre les meneurs et possiblement les dépasser vers la fin! Un peu audacieux vous allez me dire, mais avec une affinité pour la course de trail et une affection particulière pour la course de nuit, pourquoi pas tenter sa chance?! Le parcours était une boucle de 3.2 km avec un aller-retour de 500m entre pour s’y rendre de la ligne de départ/arrivée. Une fois la boucle parcouru 3 fois, vous veniez de finir l’épreuve du 10km de nuit du XC, facile non? La fameuse boucle par contre, nous accueillait après quelques mètres avec une montée abrupte suivie d’une partie plus technique, sinueuse, rocailleuse, boueuse, branchailleuse (et oui!) et ,somme toute, périlleuse un brin avec la nuit tombée.

Pour résumer ma performance, j’ai tenu bon en tête avec un autre bouetteux (de celui qui tombe dans la boue) et nous semblions avoir une bonne avance à la sortie du deuxième tour. Il me faisait payer mon manque de vitesse dans les endroits ouverts en prenant de l’avance mais je pouvais reprendre du temps sur les portions techniques. Note à ceux et celles qui se disent qu’ils ne sont peut-être pas des coureurs rapides: la trail a la beauté de récompenser ceux qui aiment l’adrénaline venant de sauter d’une roche à l’autre et de donner une bonne raclée à cette côte qui veut que tu abandonnes. La morale de l’histoire,
parfois le coureur le plus agile/fou/fonceur/opportuniste/mettez-en peut l’emporter sur le plus rapide dans cette discipline.

Heureusement, j’ai pû prendre avantage sur mon comparse dans la troisième montée et me lancer pour un dernier tour <> et tenir jusqu’à la fin!

Bilan de course:

Stratégie- à refaire

Souliers de route minimaliste- pas piqué des verres (saucony A4)

Suggestion- aux organisateurs: percer un de ces tubes d’érablière, un peu de sirop en passant ça donnerait un bon kick pour la finale!

Remerciements- les bénévoles et mes genoux d’avoir tenu bons!

À venir: Récit de course de Fred et évaluation du minimus trail dans ces conditions!