Concentré de course à pied pour l’âme

Vous vous sentez découragé de votre course à pied? Il n’y a plus rien de nouveau, surtout que ça fait au moins 2 semaines qu’on a pas entendu parler de chaussures minimalistes? Voici une petite liste d’articles à lire pour entretenir vos bonnes habitudes!

Un interview avec l’auteur du documentaire  »the perfect runnner » qui vient de passer à CBC

Les résultats du championnat canadien d’athlétisme pour le Rouge et Or. Des grosses performances. Bravo!

Les résultats du club Montréal Endurance au championnat d’athlétisme intérieur. C’est le seul club de ce genre au Québec si je ne me trompe pas. Good job!

Et un superbe article d’un triathlète qui court son premier 3000m. Il décrit exactement ce que j’adore de la course à pied: c’est un sport égal. La course à pied ne fait pas de différence entre celui qui fait 100 000$ par année et celui qui est sur les prêts et bourses. Tout ce qui fait la différence, c’est ton entraînement et ta génétique, deux choses qui ne s’achètent pas. J’adore la course parce que je trouve que c’est un sport pur. Tout le monde peut se dépasser en même temps. 10 000 coureurs courent en même temps et les 10 000 peuvent être satisfaits de leur course.

Prochain post: retour sur les chaussures minimalistes… Ça fait au moins 2 mois qu’on en a pas beaucoup parlé, ça permet de réfléchir…

Publicités

4 réponses à “Concentré de course à pied pour l’âme

  1. Tout à fait d’accord avec ton dernier point ! un sport simple et pur. De toute façon, en course à pied, il y a toujours quelqu’un qui est plus rapide que soi même, ça rend plutôt humble. Ça rend l’être humain plus… humain. Et c’est vrai que tout le monde peut se dépasser en même temps. Tous ensemble contre soi même. Pas mal!

  2. Merci pour ces liens très intéressants. En passant, le blog de Montréal Endurance contient plusieurs liens de coureurs d’élite canadiens.

  3. on peut aussi penser que l’entrainement s’achète : il faut en effet avoir les moyens d’avoir du temps libre. Ce ne doit pas être toujours évident de pouvoir faire plus de 10 entrainements hebdomadaires quand, en plus, il faut travailler pour nourrir et loger la famille .
    C’est vrai qu’on peut toujours grappiller du temps pour pouvoir courir mais ça reste plus facile pour un rentier que pour un mineur (le trait est volontairement grossi 😉 ).

    Seules la génétique, la volonté et la motivation (que des noms féminins 😉 ) font réellement la différence finalement.

    • Tu as raison, mais quand même c’est possible de vivre avec peu d’argent et s’entraîner beaucoup… Je me souviens avoir vu une entrevue avec un coureur japonais qui fait 40h par semaine et qui court 2h10 sur marathon… Plus près de moi, il y a François Marchand qui court 2h28 sur marathon, a une femme, 1 enfants et un travail… Mais tu as raison, si tu es financièrement indépendant, c’est plus facile, c’est clair!

Laisse nous un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s