Impressionnant: la quantité de glucides à manger avant un marathon

Dans un précédent billet, j’ai parlé de l’alimentation en glucose pendant un marathon. Je n’ai par contre pas parlé de l’alimentation avant un marathon. Voici donc un graphique créé Trish McAlaster qui tire ses données d’Alex Hutchinson. Voici ma traduction du premier paragraphe:

Des chercheurs britanniques ont trouvé que les coureurs qui ingéraient plus de 7g de glucides par kg de poids (g/kg) le jour avant un marathon finissaient avec des meilleurs temps. Par contre, seulement 12% des sujets atteignaient ce plateau, la moyenne étant de 5g/kg. D’autres études suggèrent qu’il est possible de maximiser les stocks de glucides intra-musculaires en mangeant 10g/kg. Voici de quoi ont l’air ces quantités de glucides pour un coureur de 70kg (154lbs).

Impressionnant, n’est-ce pas? Personnellement, je n’ai encore jamais essayé de manger autant de glucides. Peut-être que je vais essayer lors de mon prochain marathon, mais j’imagine que je ne me sentirai pas du tout confortable. Qu’en pensez-vous?

Mangez / mangerez-vous le jour avant un marathon?

Publicités

15 réponses à “Impressionnant: la quantité de glucides à manger avant un marathon

  1. Quand on dit avant, est se le jour precedant le marathon dont on parle?

  2. Est-ce que les africains qui gagne tout mange autant ?

    • Bonne question M. Alian et je ne suis vraiment pas convaincu qu’ils mangent tout cela……….J’espère au moins qu’ils ont un quelque chose à manger……

      Même si je suis loin d’être marathonienne, pas certaine que je mangerais tout ce qui est suggéré dans l’article que Daniel nous a présenté. Je préférerai toujours consulter une bonne nutritionniste!!

      • Rino Lagacé

        En réalité , ce n’est pas si pire que ca …Si on prend celui du millieu et qu’on le divise en 6 repas au lieu de 3 , ca se fait tres bien …..7 à 8 g de glucide par kg de pois corporelle est ce qui est recommandé pour l’entrainement marathon si on cumule 90 minutes d’entrainements par jours …..Pis pour ta nutritionniste , choisi toi une nutritionnist sportive …sinon bonne chance . Je ne fais pas confiance aux nutritionistes normal quand vient le temps de s’alimenter pour des perfomances sportives …

      • Caroline

        @ Rino: effectivement, tu as entièrement raison pour le choix de la nutritionniste….Quand elle n’est pas spécialisée dans le domaine sportif…..oh là là là…….y comprennnent pas grand chose à tout ce qui touche le sport. Par contre, celles au PEPS à la clinique équilibre santé et qui font de la recherche à l’hôpital Laval, je leur lève mon chapeau!!!!! Des conseils simples, judicieux et efficaces!!!!!

    • Je ne pense pas, mais je pense qu’il faut se poser la question suivante: est-ce qu’ils pourraient courir plus vite s’ils s’alimentaient de cette façon?

  3. 8 tasses de pâtes? Heu… il n’y aura pas assez de toilettes chimiques le long du parcours pour « absorber » tout ça!

  4. Si on es malade le lendemain, ce n’est pas mieux. J’en ai testé des choses avant mes nombreux marathons mais si on est pas habitué de manger autant, ce n’est pas le temps de faire ça le jour avant un marathon. Cependant, il faut manger plus de glucides dans les trois jours avant le marathon et y aller avec notre jugement.

  5. Personnellement, je pense qu’une telle consommation de glucides avant un évènement tel qu’un marathon est souhaitable si et seulement si celle-ci est savamment planifiée. Le meilleur exemple serait de s’astreindre à un exercice très court et épuisant visant par la suite (sur 24 les 24 prochaines heures) à maximiser la surcompensation en glycogène recherchée en bouffant 10g. de glucides/kg de poids corporel. Sans cela, il est plus que probable que de consommer autant de glucides soit parfaitement inutile, pour ne pas dire complètement inuisible.

  6. Daniel, j’ai lu que ses régimes riches en glucides avait pour but de faire augmenter les réserves glucidiques musculaires jusqu’à 4 fois la quantité normale et qu’en de tel cas des athlètes ce seraient plaints de douleurs squelettiques et cardiaques étant donné que les glucides retiennent l’eau et que cette rétention d’eau peut empêcher les muscles d’avoir suffisamment d’oxygène. Par contre, j’ignore si ce n’est que dans les cas extrêmes où la semaine avant , ils ne consomment que protéines et lipides afin d’épuiser les réserves en glycogène. Tu connais quelqu’un qui a déjà essayé cette méthode?
    référence: http://www.kmvert.com/2011/11/les-sources-denergies/

    • Salut, selon l’étude que j’ai mis en lien dans l’article, 12% des coureurs ont atteint ce seuil et il semble que c’est le groupe qui a atteint les meilleurs résultats lors du marathon…

      • P.s oups! petite faute d’ortographe : ces régimes et non  »ses ».

        C’est surement vrai mais je ne suis pas encore rendu à ce point pour aller plus vite..j’ai mal au coeur juste à y penser…hihhihi!

Laisse nous un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s