Noël et la course à pied

Hier, lors du 5 à 7 de Noël de SAGE (service d’aide aux gestionnaires et entrepreneurs),  j’ai assisté à une conférence de très haute qualité donnée par M. JevtoDedijer. M. Dedijer nous a parlé des tendances. Qu’est-ce qu’une tendance et quelles sont les tendances actuelles? Pour ne pas trop allonger mon post, je vais vous référer à son blog, dans le quel il parle justement… de tendances: Blogue de Ameo. Le point le plus important de la conférence de M. Dedijer, c’est qu’il nous a fortement suggéré de s’inspirer du monde en général et de faire des liens avec notre spécialité. C’est pourquoi dans ce billet, je me permet de faire un long détour avant de parler de course à pied. Peut-être trouvez-vous que ça ne devrait pas avoir lieu sur un blog nommé Course à pied.ca, mais si vous lisez jusqu’à la fin, vous apprécierez!

C’est le temps des fêtes, hier c’était la grande guignolée des médias, on mange, on donne une petite canne de jus de tomate et voilà, on est bien. Aujourd’hui, je vous propose d’aller un peu plus loin. Si vous lisez ce blog, vous êtes probablement sportif. Vous comprenez que le sport peut être une facteur de développement, une façon de gagner de la confiance en soi, un mode de vie… Pourtant, tous n’ont pas la chance de s’acheter 5 paires de chaussures par années, encore moins un vélo à 5000 balles. Mon ami (pas juste sur facebook, un vrai) Simon Bouchard a donc organisé la collecte sportive de Noël. Une image vaut mille mots? Voici 10 000 mots:

Alors, je vous invite à vous rendre chez un des partenaires de la collecte afin d’y porter vos vieux équipements sportifs. Vous pouvez aussi devenir un point de collecte. Pour cela, contactez l’équipe de la collecte.

– « Daniel, on a toujours pas vu le lien avec la course à pied…?  »

Ce que je trouve le plus beau dans ce sport qu’est la course à pied, c’est que c’est démocratique. Tout le monde a déjà couru, tout le monde peut le (re)faire. C’est simple, c’est plaisant. Quand je fais de la course à pied, je participe à un sport millénaire. Je suis certain que mon ancêtre dans une caverne faisait parfois une course « premier rendu à l’arbre ».

Courir, c’est se reconnecter avec le primate en nous.

C’est laisser sortir son côté animal.

C’est laisser nos jambes s’exprimer.

C’est facile et dure à la fois.

Courir, ça fait du bien!

Share on Facebook

Share on Facebook

Advertisements

Laisse nous un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s