Dans la peau de Franck Marchand

Les chroniques «Dans la peau de» sont des interviews avec des coureurs. On va interviewer des coureurs de tous les calibres, de toutes les origines et de tous les âges. On commence aujourd’hui avec un des bons coureurs de la région de Québec: François Marchand. Vous pouvez aussi suivre Franck sur son blog.

Tu viens de terminer une grosse saison de course à pied, quel a été le point culminant de ta saison?

Le point culminant a été au mois d’août car je me suis blessé à la fin juillet au mollet gauche et je croyais vraiment que ma saison était terminée. Après 10 jours à faire du vélo de route, j’ai repris tranquillement ma planification d’entraînement. À ce moment, j’ai tiré un 25 sous dans les airs en espérant que je ne me re-blesse pas. Puis après 3 semaines de charges au dessus de 140 kilomètres (140-151-158km), la confiance est revenue et j’arrivais justement à mon premier test, un demi-marathon à Philadelphie. Malgré un départ pénible, j’ai réussi à passer le fil de l’arrivée en 69 minutes 16 secondes, un record personnel. Je savais que mon corps pouvait ainsi bien réagir à la compétition. Il ne restait qu’à continuer encore 3 semaines et la saison allait croiser le Marathon à Chicago. J’espérais faire 2hr28min surtout que ce temps correspondait à mon résultat de Philadelphie.

Quels seront tes objectifs pour l’an prochain?

Pour le moment, mes objectifs sont encore au stade embryonnaire. Par contre, je veux m’améliorer c’est-à-dire de battre mes records personnels sur toutes mes distances. J’entreprendrai un petit 3 mois sur piste afin d’augmenter ma vitesse en participant à des 3000m pour arriver en avril bien préparé. J’envisage un demi-marathon et un marathon au printemps. Par la suite, je retournerai sur les courtes distances pour le temps estival afin de continuer ma progression au niveau de ma faiblesse(Vitesse). J’envisage de retourner à Philadelphie au mois de septembre(Ce fut tellement un beau demi-marathon rapide et magnifique) et par la suite je retournerai peut-être à Toronto refaire le Marathon Waterfront.

 Qu’est-ce qui te motives à courir?

Ma motivation pour la course provient de plusieurs facteurs :

Tout d’abord, mes parents m’ont toujours habitués à pratiquer un sport que ce soit le hockey, le vélo, le golf et maintenant la course. Cette passion est la réunion du temps que je peux consacrer à un sport et ma carrière professionnelle(Comptable).

De plus, la course à pied est sûrement le sport qui se pratique partout. Il suffit d’une paire d’espadrille, de culotte et chandail dans un sac et nous pouvons le pratiquer peu importe l’endroit dans le monde.
Finalement, ce sport me permet tellement de me sentir bien dans ma peau, que je veux le partager avec la population. Depuis cette année, moi et Daniel Riou, faisons des cliniques pour ainsi partager notre passion mais également nos connaissances et expériences. Nous devrions sous peu se voir afin de planifier ces cliniques et de publier les dates et sujets de courses qui seront présentés.

Comment a été ton marathon à Chicago?

Afin qu’un marathon soit un succès, il faut que le corps, l’esprit soient à leur maximum. Par contre, un autre élément doit être présent, la météo. Deux des trois éléments n’y étaient pas, soit la météo et le corps. Dix jours avant le marathon, mes sensations ont commencé à être moins optimales. J’ai tout fait pour que je récupère le maximum mais en vain. En plus de tout cela, il annonçait des températures chaudes durant le marathon. Puis le matin de la course, mon mental était prêt mais je savais que j’étais handicapé au niveau des sensations et de la météo. Je suis parti sur mon objectif, soit 1hr14min au demi(21,1km). Puis au 25ième km, il a fallu que je me refasse une santé, car je sentais qu’il serait difficile de terminer. Malgré cette faiblesse, j’ai su reprendre sur moi-même et croiser le fil d’arrivée en un temps de 2hr31m07s soit 40 secondes de plus que mon meilleur temps de l’an passé à Toronto. Malgré une légère déception, je crois que si la température avait été au rendez-vous (10c à 12c au lieu du 16c au départ et 21c à l’arrivée), cela aurait été un record personnel. Ce sera pour la prochaine fois!!!!

Merci Franck!

Advertisements

Laisse nous un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s